RENCONTRES...

jeudi 14 mai 2015

LES NOCES FABULEUSES DU POLONAIS – FOUAD LAROUI


Mon compatriote et l’un de mes auteurs préférés, une fois de plus ne me déçoit pas ! Il confirme ses talents de conteur dans ce recueil de nouvelles "Les noces fabuleuses du Polonais" !

La première nouvelle, éponyme, donne le la !
On retrouve cette plume déjantée, qui nous balade à Khouribga "capitale" du haut plateau des phosphates. Matsckek, un dentiste Polonais se mélangeant à la plèbe locale se voit très vite ignoré par ses concitoyens. Se tournant définitivement vers les Khouribguis, il fait la rencontre de Moussa, mineur de son état avec son air chafouin et son rictus permanent. Moussa se lie d’amitié avec le polonais,  lui offre un mariage pour de faux, mais allez chercher le vrai du faux dans les fourbes méandres de cette nouvelle… Mention spéciale au fameux « Layla yla la, Mokhamid rasûl layla ». Et  bien oui, Matchek est polonais et c’est lui qui traite Mohammed (Mahomet) d’ « envoyé de Layla », la petite annotation en bas de page m’a bien fait rire…

La seconde nouvelle « Le père, le Fils et le Vengeur masqué » traite des problèmes identitaires, sur un air de brèves de comptoir mais sous couvert d’une écriture pagnolienne, et de l’univers de catch dans le Casablanca des années 70. Pris dans les rets des ressassements rassis, on finit par répondre à la question de « suis-je le plus fort ? », par « qui suis-je d’abord ? »

La troisième nouvelle « La toile mystérieuse », nous livre ses mystères à Marrakech dans les venelles de la médina avec ses Riads grâce à l’œil aiguisé du commissaire Hammdouch.

La quatrième nouvelle « Géométrie de l’amour », se passe dans un lycée français (on ne peut s’empêcher de repenser à Une année chez les français du même auteur). Sous forme d’une pièce de théâtre et avant que le rideau ne se baisse, la magie Laroui opère à coup sûr ! L’humour corrosif est là, et l’imagination foisonnante l’est encore plus.

Et enfin, la dernière « Trois mensonges de Torrès » vous emporte dans la cinquième dimension des impossibilités physiques !


Vous aimez l’absurde, vous aimez une imagination débordante, vous aimez l’humour décapant, vous aimerez Laroui…

Date de parution : 7 Mai 2015
174 pages
Edition : Julliard


Le fabuleux bookfacing des noces du polonais :)


Du même auteur, chronique des Tribulations du dernier Sijilmassi




4 commentaires:

  1. Oui un fabuleux conteur que ce Fouad Laroui, j'y ai moi aussi trouvé des accents pagnoliens. Un recueil coup de coeur pour moi! Très belle chronique Leila!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Denis!! J'aime beaucoup Laroui, que ce soit pour ses romans ou ses nouvelles, j'ai dû lire une dizaine de livres, hâte d'être au 30 pour le rencontrer!

      Supprimer
  2. Merci pour cette chronique toute en douceur et poesie :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois de plus, merci pour tes encouragements maître Smadj :)

      Supprimer

Vous êtes d'accord ou vous ne l'êtes pas, le champ de commentaires vous est ouvert pour partager vos avis :)